Sélection internationale Courts métrages

 

Le jury 

Marc-Benoît Créancier, producteur

 

Après une formation de danseur à l’Opéra de Paris puis de comédien, Marc-Benoît Créancier obtient une maîtrise en cinéma avant d’intégrer La Fémis département production dont il sort diplômé en 2010. Parallèlement à ses études, il produit pour Dharamsala son premier court métrage C’est gratuit pour les filles de Claire Burger et Marie Amachoukeli qui obtient un César en 2010. En 2011, il crée Easy Tiger avec Jessica Rosselet et produit une vingtaine de courts métrages dont Sur la route du paradis de Houda Benyamina, Superman n’est pas juif (et moi un petit peu…) de Jimmy Bemon et les premiers films de Morgan Simon. Divines de Houda Benyamina, Caméra d’Or du Festival de Cannes 2016 et nommé au Golden Globes, est le premier long métrage qu’il produit.

Maximilian Feldmann, réalisateur

 

Maximilian Feldmann est né à Berlin en 1985. Il tourne son premier portrait documentaire en 2005 pendant son année de volontariat international en Équateur. S’ensuivent plusieurs stages sur des productions cinématographiques et télévisuelles. Entre 2007 et 2015, il étudie la réalisation documentaire à la Filmakademie Baden-Württemberg. Son film de fin d’études, Valentina, est diffusé en avant-première à la 66e Berlinale et remporte plusieurs récompenses internationales, dont le prix spécial du jury, le prix du public et le prix Amnesty International France au Poitiers Film Festival en 2016. Il travaille comme réalisateur et auteur aussi bien sur des œuvres de fictions que sur des œuvres documentaires.

Vladimir de Fontenay, réalisateur

 

Vladimir est né à Paris en 1987. Son premier long métrage Mobile Homes, adaptation de son court métrage sélectionné dans de nombreux festivals, est présenté à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes en 2017. Il réalise What Lies Beneath the Sky, avec la voix de Chantal Akerman, projeté au Festival de Tribeca et coréalise Memoria, avec Keith Stanfield et James Franco. Diplômé de la NYU Tisch School of the Arts, Vladimir est lauréat du Spike Lee Production Fund et pensionnaire de la MacDowell Colony.

Fanny Sidney, actrice

 

Fanny Sidney étudie à la Classe Libre du cours Florent avant d’intégrer le département réalisation de La Fémis. Elle écrit, interprète et réalise plusieurs courts métrages lors de son cursus, en parallèle de sa carrière d’actrice. En 2008, elle apparaît dans Mesrine, l’ennemi public numéro 1, dans Populaire aux côtés de Romain Duris, dans Respire sous la direction de Mélanie Laurent puis Hippocrate de Thomas Lilti. On la retrouve également dans des séries comme Hard où elle interprète Violette, Casting(s) de Pierre Niney et la série Dix pour cent dans le rôle de Camille Valentini, assistante d’agent artistique. Elle prépare actuellement un premier long métrage, s’inspirant de ses recherches en hypnose, une discipline qu’elle pratique en tant que thérapeute à Paris.

Élie Wajeman, réalisateur

 

Élie Wajeman suit des études de théâtre et de cinéma avant d’intégrer le département scénario de la Fémis dont il sort diplômé en 2008. Son premier long métrage Alyah avec Adèle Haenel et Pio Marmaï est sélectionné à La Quinzaine des Réalisateurs en 2012. Son second long métrage Les Anarchistes avec Adèle Exarchopoulos, Tahar Rahim et Swann Arlaud fait l’ouverture de la Semaine de la Critique en 2015. Swann Arlaud, à qui est consacré l’Itinéraire de cette année, obtient grâce à ce film une nomination au César du meilleur jeune espoir masculin. Il a également réalisé deux épisodes de la saison 2 de la série phare de Canal + Le Bureau des Légendes et prépare actuellement son troisième long métrage Nuit des Rois.

Le jury du Syndicat français de la critique de cinéma

Thomas Fouet, critique de cinéma pour la revue Les Fiches du cinéma, rédacteur en chef adjoint de la revue Capsules, membre du comité de sélection des courts métrages pour la Semaine de la critique.
Pascal Le Duff, critique de cinéma pour le quotidien Le Télégramme de Brest, en charge de la page cinéma hebdomadaire du mercredi consacrée aux sorties en salles et rédacteur en chef du site critique-film.fr
Anne-Laure Bell, journaliste pour Le Film Français puis la Radio Aligre FM, elle réalise et produit ses propres documentaires.

Le Syndicat Français de la Critique de Cinéma regroupe des écrivains et journalistes de cinéma et de télévision.
Il a pour mission de resserrer les liens de confraternité, de défendre les intérêts et les principes de leur profession, d’assurer la liberté de la critique et de l’information, ainsi que la défense de la création cinématographique à travers des événements tout au long de l’année. Le Syndicat met en place dans des festivals des jurys qui débattent en public et attribuent un prix. Une façon ludique de mettre en lumière ce qu’est le métier rigoureux, exigeant et nécessaire de critique.

Le jury étudiant

Antoine Bernard, Droit des technologies de l’information-communication,
Manon Davadan, Psychologie,
Mehdi Diouri, Pharmacie,
Mélanie Fidalgo, Arts du spectacle,
Larry Harari, Administration Économique et Sociale,
Margot Jegat, Sociologie,
Léa Sarzynski, Sciences du vivant.

 


Sélection internationale Longs métrages

 

Le jury 

Isabelle Danel, journaliste cinéma

 

Journaliste spécialisée dans le cinéma, Isabelle Danel a notamment travaillé à Télérama, Rolling Stone, Première et écrit actuellement dans Version Fémina, Les Fiches du Cinéma et Bande à part. Elle est l’auteur du roman jeunesse Ma belle-mère est une sorcière (L’École des Loisirs), a contribué à L’Année du Cinéma (Calmann-Lévy) et signé En haut des marches le cinéma (Les Carnets de l’Info), Conversation avec Robert Guédiguian (Scrinéo), Marilyn Monroe de A à Z (Tana), Bluwal pionnier de la télévision (Scrinéo). Depuis juin 2013, elle est Présidente du Syndicat Français de la Critique de Cinéma.

Hannah Horner, responsable des ventes et des festivals, Doc&Film

 

Après des études en Cinéma et médias à la Sorbonne et à l’université de Brighton, Hannah Horner travaille comme assistante de production chez Lazennec sur le film Comme un lion de Samuel Collardey. Elle se tourne ensuite vers les ventes internationales chez Doc&Film International, où elle endosse le double rôle de directrice des ventes et directrice du Festival. Depuis, elle a travaillé avec des réalisateurs tels que Gianfranco Rosi, Frederick Wiseman, Martin Provost et Jacques Doillon, tous nommés aux Oscar.

Thierry Laurentin, distributeur, Mars Films

 

Originaire du Poitou, il a mené une longue carrière dans les médias avant de se consacrer au cinéma. Sous la bannière de Mars Films, premier distributeur indépendant, il a organisé la sortie de plus de 300 films aussi divers que Des hommes et des Dieux, La Famille Bélier ou l’oscarisé Moonlight. Il enseigne également le cinéma au sein de l’ESRA et a publié l’essai Rêveries d’un cinéphile engagé (Éditions Indigènes/Harmonia Mundi).

 

 


So French!

 

Le jury 

Karim Allag

responsable de l’Extra Court (ex RADI) à l’Agence du court métrage, un dispositif d’avant-séance qui regroupe 300 salles de cinéma en France.

Alexandre Clérisse
auteur illustrateur de bande dessinée, cinéphile. Juré au festival du film court d’Angoulême 2017.
Julie Duclos
metteure en scène, artiste associée au TNB-Théâtre National de Bretagne, actrice et pédagogue (stages dans diverses écoles de théâtre).

L’Agence du court métrage

Depuis 1983, L’Agence du court métrage est l’acteur incontournable de la diffusion du court métrage. Espace de repérage et d’exposition des jeunes talents, lieu de défrichage de nouveaux marchés de diffusion, L’Agence du court métrage est au service des réalisateurs, producteurs et diffuseurs. Ses principales missions : diffuser, conserver -12 000 titres à son catalogue-, transmettre – avec Bref, brefcinema.com et le développement d’actions pédagogiques- et accompagner la filière professionnelle notamment grâce à filmfestplatform.com pour faciliter les inscriptions de films aux festivals adhérents.

 


Transversaux

 

Amnesty International France

Convaincu que le cinéma a toujours été au service des droits humains comme témoin et dénonciateur de leur violation à travers le monde, et que, par sa portée universelle, il touche la conscience collective, pour la 8e année, le groupe Amnesty International de Poitiers récompense un jeune réalisateur dont le film s’inscrit dans la démarche de ses illustres prédécesseurs : témoigner, dénoncer, s’indigner et changer notre regard sur le monde.

Le jury 

Myriam Ben Younes-Meunier, Josette Barbotin, Françoise Gabriel, Edwige Gohore, Laureen Marion-Trenchant, Michel Quantin, Bastien Memeteau

La Fabrique à Histoires

Guilhem Pratz

La Factory

Dominique Welinski